INNER GARDEN

Q-group?

par Moreh

Q-group est l'abréviation de Qabalah-groupe, un groupe qui continue la tradition de la Qabalah pratique. En hébreu Qabalah signifie «réception» ou «de bouche à oreille», se référant à la transmission de la connaissance personnelle de l'époque antérieure.

Qabalah Pratique

Le but de la Qabalah est de pénétrer la surface de la réalité quotidienne, pour explorer les mondes spirituels invisibles par l'investigation rationnelle et de la méditation mystique et ainsi saisir le sens ultime et le but de la vie (ref: "L'Arbre de Vie", W. Menzi, de A à Z . Padeh, 1998).

Le Q-groupe met l'accent sur les pratiques Qabalah. Les principaux outils pour cartographier les mondes intérieurs, et d'enquêter sur le tissu de la réalité sont la méditation mystique, des vibrations et de la recherche introspective. Peu de choses ont été publiés sur les aspects pratiques de la Qabalah. Techniques spécifiques ont été transmis à travers les âges dans les limites des confréries hermétiques et groupes d'étude de métro, de maître à élève, de bouche à oreille. Il est difficile d'identifier la source exacte ou les racines historiques de ces pratiques. Deux professeurs influents sont mentionnés: Isaac Luria (1534 - 1572) et Abraham Aboulafia (1240 - 1291).

Dimensions invisibles de la réalité

Luria était très avancé dans son étude de la création du monde. Ce n'était pas seulement du point de vue théorique, mais il a essayé de comprendre le monde physique par l'étude des forces plus fine la réalité et les mondes intérieurs. La réalité dans cette lumière était considérée comme multicouches. Nos sens normal ne perçoit la manifestation extérieure visible, mais au-delà, une dimension invisible peut être découvert, avec une structure qui imprègne l'ensemble de l'existence. Quatre couches primaires de la réalité sont distinguées:

1) Le Monde d'Action. C'est l'univers physique et la couche la plus superficielle de la réalité qui se manifeste par l'espace, temps, matière et énergie, les étoiles, les planètes, et notre terre.

2) Le Monde de la Formation. C'est la couche invisible de la réalité qui est plus proche de nous. Dans la cosmologie ancienne, c'est le monde des anges. Aujourd'hui, on pourrait penser que c'est le courant sous-jacent que les modèles de notre réalité, comme la gravité, par exemple, ou le magnétisme ou les lois de l'harmonie dans la musique. Il est décrit en partie par les lois de la physique, et en partie non encore identifiés par les lois. En raison de son lien étroit avec le monde matériel, nous pouvons utiliser la raison et l'imagination, la science, l'art, et l'alchimie, de tirer des conclusions sur ce monde caché. Le kabbaliste vise à étendre ces interférences à des couches plus profondes de la réalité aussi.

3) Le Monde de Création. C'est la couche suivante de la réalité, encore plus volatile que le monde de la formation. Il s'agit d'une couche de prémices, qui contient les germes de ce qui peut advenir. Il est le plus haut domaine que les humains peuvent éprouver à niveaux les plus profonds de la méditation.

4) Le Monde de Emanation. C'est la couche la plus profonde de la réalité et celui qui est le plus proche de l'infini. En raison de sa proximité de l'Infini ne peut être connu directement. Toutefois, kabbalistes ont développé une variété de méthodes afin de leur permettre de déduire la connaissance et l'expérience de sa structure interne.

La relation entre l'infini et le fini implique une série d'étapes, en commençant par un acte de la contraction et / ou la dissimulation, qui est appelé Tzim-Tzum. La partie de la dissimulation qui est peut être facile à saisir dans le Wold d'action se manifeste comme espace, le temps et la matière. Il ya aussi une sorte d'entre-deux-monde qui porte un blue-print de la manifestation et agit comme un modèle primitif entre l'Infini et les mondes cachés: c'est le monde d'Adam Kadmon. Ce schéma primal contient dix domaines (appelées sephiroth) qui sont en équilibre parfait. C'est ce qu'on appelle le premier arbre, mais il convient de noter qu'il est différent de l'arbre de la vie comme elle est connue dans le monde d'action. La différence réside dans la présence de Daath et la position de Malkuth, une description de ce dépasse le cadre de cette introduction.

La Iombée

Dans la cosmologie kabbalistique de l'arbre a été brisé lorsque le monde a vu le jour. Les coquilles brisées de ses dix sphères créé le monde: "Le Monde des points". Cela a été un chaos de dysfonctionnement parties. Il jeta la vie dans un état de l'exil. Le plus bas sphère de Malkuth (le Royaume terrestre et la sphère de la matière) a été séparé de l'influence divine de l'supernals (les plus hautes sphères) et est devenu entremêlés avec les coquilles. Ainsi, il formait le champ de bataille de l'interaction entre le Bien et le Mal, où l'homme est devenu un vagabond dans le désert. C'est le tissu de notre vie quotidienne, et c'est dans Malkuth où toute véritable alchimie doit avoir lieu, tant dans un sens spirituel et dans un sens physique. Comme nous travaillons à cette alchimie, nous prenons part au processus de collecte de l'arbre, ou la restauration de l'arbre. Le monde de la restauration est abordé en recréant l'Arbre de l'Adam Kadmon.

Restaurer l'arbre

Considérant que Luria exploré et décrit les mondes invisibles avec des images, Aboulafia a entrepris un voyage similaire, mais surtout par le moyen de vibrations. L'utilisation d'images et de sons sont également valables et complémentaires. La combinaison de l'imagerie Luria avec des techniques de vibration Aboulafia est un moyen extrêmement efficace de procéder dans les mondes intérieurs et de la pratique intérieure Alchemy. Par conséquent, les anciens a déclaré que "par des noms et des images de tous les pouvoirs sont réveillés et ré-« réveillé. Par ces deux moyens, nous pouvons accéder à des forces qui constituent l'âme de l'homme. Lorsque nous avons appris à obtenir que l'accès, nous pouvons commencer à changer les forces qui nous limite.

Siècles de la pratique ont abouti à un certain nombre d'exercices pratiques méditatives de faire exactement cela. Techniques qui soulèvent l'inconscient au Neshamah (le Soi Supérieur), afin de rétablir l'arbre. Ces techniques ne peut être trouvé dans les livres, mais qui sont transmises presque exclusivement par voie orale, et dans une stricte confidentialité. Dans le Q-groupe de la sélection de ces pratiques sont enseignée et étudiée. Sans entrer dans les détails sur la nature des exercices, quelques-uns sont mentionnés:
- Ouverture des portes dans le temple de permutation
- Vibration intérieure
- L'invocation d'un guide macrocosmique
- Connaissent les archétypes de sephiroth
- Des techniques avancées de la hausse dans les plans
- L'étude de la Shemhamphoresh
- Le jeûne spirituel - et kabbalistique rituel

Le groupe d'étude est ouvert uniquement sur invitation.